Saturday, January 24, 2015

Anne-Marie Guemuchot, French Serial Baby-Killing Mom - 1878


Chapelle-Saint-Saveur, France – Anne-Marie Guemuchot and her husband Pierre Moucaut, a journalist, killed three of their babies over a five year period, from July 1873 to October 17, 1878, thew first two by poison, the last by smothering. They were arrested and tried in 1878. In March 1879 the husband was sentenced to death (later commuted) and the wife was sentenced to 20 years of hard labor. [StE]

***

FULL TEXT: Les deux accusés qui comparaissent devant la Cour d’assises de Saône-et-Loire sont: Pierre Moucaut, âge de cinquante-cinq ans, journalier à la Chapelle-Saint-Sauveur, et Anne-Marie Guemuchot, sa femme, âgée de trente-six ans, née à La Chaux, également journalière.

Voici les faits relevés à leur charge Le 17 octobre dernier, la femme Moucaut, qui habite avec son mari, à la Chapelle-Sâint Sauveur, une chaumière isolée au milieu des bois, accouchait, vers trois heures du matin, d’un enfant du sexe masculin, bien constitué. L’accouchement avait lieu dans des conditions normales.

Trois jours après, le 20 octobre, Moucaut venait faire la déclaration du décès de son enfant au maire de la commune et solliciter de lui un permis d’inhumation. Cette mort si rapidement survenue éveillait les soupçons de l’autorité. Une instruction était ouverte, à la suite de laquelle it demeurait établi que l’enfant était mort étonne, et que ce crime, accompli par Moucaut, n’avait pu l’être qu’avec le concours de la femme de ce dernier, on d’après ses instructions et avec son assistance.

L’information a en outre établi qu’en 1873, dans le courant du mois de juillet, les époux Moucaut avaient, ensemble ou de complicité, empoisonné à l’aide d’une dissolution d’allumettes chimiques un jeune enfant ne peu de jours auparavant; qu’enfin, en 1874, dans le courant du mois de septembre, ils s’étaient débarrassés de la même manière et par les mêmes moyens, d’un autre enfant, une fille, dont la femme Moucaut était accouchée quelque temps auparavant.

Par suite du verdict du jury, la Cour d’assises de Saône-et-Loire a condamné Moucaut à la peine de mort et la femme Moucaut à la peine de vingt ans de travaux forcés.

[“Bulletin judiciare. Assassinat de plusieurs enfans par leur père et leur mère. – Condamnation à la peine de mort.” Journal Des Debarts (Paris, France), Mar. 30, 1878, p. 3]

***




For more cases of this type, see Serial Baby-Killer Moms.

***

No comments:

Post a Comment